IMG_3076

Cliquez sur le morceau voulu pour écouter.

 

Voice-Gang sur France Bleu Provence

Interview par Eric Thomas le dimanche 12 novembre 2017, dans son émission l’Aïolive, consacrée aux talents régionaux.

AIOLIVE–VOICE_GANG_DI_12_11_2017–

 

On the Sunny side of the street :

La mélodie de cette chanson populaire a été composée par Jimmy McHugh et les paroles par Dorothy Fields. Elle a été composée pour le spectacle International Revue de Lew Leslie qui a eu lieu en février 1930 à New York. Cette composition est devenue un standard de jazz.

La version proposée ici a été chantée au Festival sous Les Platanes en septembre 2017. Grégoire Richard en a fait l’arrangement et conduit le chœur. Philippe Coromp est au piano, Jean-François Merlin à la contrebasse et Arthur Billes à la batterie

On the sunny Side

 

It don’t mean a thing :

Littéralement : « ça ne vaut pas le coup si tu n’as pas le swing ». C’est une chanson de jazz écrite par  Duke Ellington et Irving Mills en août 1931. Le titre est repris de nombreuses fois par des artistes tels que Louis Armstrong, Django Reinhardt, Ella Fitzgerald, Nina Simone et même … Lady Gaga.

Cet enregistrement a été réalisé lors du Festival sous les Platanes de 2017. Arrangement et conduite du chœur : Grégoire Richard ; Philippe Coromp au piano, Jean-François Merlin à la contrebasse et Arthur Billes à la batterie

It don’t mean a Thing

 

They can’t take that away from me :

Cette chanson a été écrite par George Gershwin pour le film « L’Entreprenant Monsieur Petrov » (shall we dance), film sorti en 1937. Elle y est interprétée par Fred Astaire. Depuis, elle a été chantée par Billie Holiday, Charlie Parker, Ella Fitzgerald et Louis Armstrong, Frank Sinatra, Tony Bennett. La version qui vous est proposée ici a été chantée par Voice-Gang lors d’un concert donné dans l’auditorium du Conservatoire de Musique d’Aix-en-Provence le 16 décembre 2016, où Voice-Gang avait été invité en première partie par l’Harmonie Municipale d’Aix.

L’arrangement et la conduite du chœur sont assurés par Grégoire Richard ; Franck Lamiot est au piano, Emmanuel Soulignac à la contrebasse et Arthur Billes à la batterie.

They Can’t Take That Away From Me

 

Nothing’s too good for my baby :

Ce tube écrit et interprété par Louis Prima est ici arrangé par Grégoire Richard pour Voice Gang. Louis Prima fait partie des favoris de Voice Gang. On retrouve sa présence dans bon nombre de morceaux de notre répertoire, notamment « Angelina », « Just a gigolo » ou la voix du Roi Louie, le roi des singes dans le Livre de la Jungle.

Revu ici par Grégoire Richard avec Franck Lamiot au piano, Jean-François Merlin à la contrebasse et Arthur Billes à la batterie.

Nothing’s too good ▶ custom player

 

Everybody wants to be a cat :

Tout le monde le sait, ce morceau est extrait du dessin animé Les Aristochats, produit en 1970 par Walt Disney. Il fait partie des morceaux fétiches de Voice Gang. Pour la petite histoire, dans le dessin animé cette chanson est interprétée par les chats copains de O’Malley, dont le chef de bande s’appelle Scat Cat. Nom inspiré du jeu de mots entre cat (chat en anglais) et scat utilisé dans l’air Everybody wants to be a(s)cat.

Ici dirigé et arrangé par Gregoire Richard, avec Franck Lamiot au piano, Jean-François Merlin à la contrebasse et Arthur Billes à la batterie.

 

Puttin’ on the Ritz :

Ecrit en 1929 par Irving Berlin, ce célébrissime morceau a été repris des centaines de fois… Son titre signifie « s’habiller de façon très chic », en relation avec l’hôtel Le Ritz.
Enregistré à son tour par Voice Gang en septembre 2012 lors de la 5° édition du Festival sous les Platanes (Bouc Bel Air) et dirigé par Grégoire Richard.
Franck Lamiot au piano, Jean-François Merlin à la contrebasse et Arthur Billes à la Batterie.
▶ custom player

 

 

Il en faut peu pour être heureux :

Cette chanson est écrite pour le dessin animé Le livre de la Jungle, sorti en 1967 par les studios Disney. Au début du projet, Walt Disney confiait la composition de la musique à Terry Gilkyson, mais elle est jugée trop sinistre pour le film.  « Il en faut peu pour être heureux » sera la seule chanson de Gilkyson conservée dans la version finale

Ici, chantée par Voice Gang et revue par Grégoire Richard.

Le livre de la jungle ▶ custom player